Rééducation des bronchiolites et asthme du nourrisson – Niveau 1

En fonction de l’évolution de la crise sanitaire, l’UKR adaptera si nécessaire le format présentiel initialement prévue, en classe virtuelle pour les aspects théoriques

INTERVENANTS : M. LECLERC et C. FAUSSER 

DATES : 

Jeudi 15 & Vendredi 16 Octobre 2020 – Bois-Guillaume (76)

Jeudi 19 & Vendredi 20 Novembre 2020 – Le Locheur  (Noyers-Bocage 14)

Jeudi 10 & Vendredi 11 Décembre 2020 – Promenade du Plat Gousset, 50400 Granville

HORAIRES : 8H45 – 18H00

PLACES : 16 pour chaque lieu de formation

NOMBRE D’HEURES : 14

PRIX : 410€

Bulletin d’inscription

DÉTAIL DE LA FORMATION

L’objectif de la formation est de permettre au MK de réaliser une prise en

charge en kinésithérapie respiratoire pédiatrique en prenant en compte

l’environnement du patient. Il sera en capacité d’élaborer un diagnostic

kinésithérapique pour:

• Evaluer l’utilité et la faisabilité clinique de la séance (limites / risques)

• Evaluer l’obstruction et faire la part de l’encombrement

• Evaluer la tolérance de l’enfant aux pratiques respiratoires de désencombrement

• Choisir et adapter les techniques à l’enfant

• Transmettre les informations à partir d’une synthèse écrite de la prise en charge

• Eduquer les parents : conseils à donner en rapport avec la pathologie respiratoire

• Surveiller le nourrisson et son évolution

Jour N°1 : Michelle Leclerc

Matin : EVALUATION CLINIQUE DU NOURRISSON, ANALYSE DE

PRATIQUES ET EVALUATION DES SAVOIRS A CONVOQUER EN

PHYSIOPATHOLOGIE RESPIRATOIRE PEDIATRIQUE

Objectif :

Le kinésithérapeute doit identifier les savoirs à mobiliser afin d’aboutir à une

démarche d’évaluation diagnostique

Le kinésithérapeute doit identifier les savoirs justifiant ses choix thérapeutiques et

ses techniques

En lien avec l’évaluation des besoins des participants et des savoirs prérequis à

l’élaboration de la démarche diagnostique et thérapeutique, les notions suivantes

pourront être développées :

• Physiopathologie respiratoire pédiatrique

• Anatomie des voies aériennes supérieures et inférieures

• Développement de 0 à 2 ans, particularités du nouveau-né et de l’enfant

• Physiologie respiratoire (débits, volumes, notions de compliance et de

résistance, clairance muco-ciliaire)

• Mécanique ventilatoire spécifique du nourrisson

• Physiopathologie de la bronchiolite

• Mécanismes de l’obstruction bronchique et conséquences

• Evaluation clinique du nourrisson

• Signes de lutte, signes de détresse

• Quand réorienter ? vers qui ? (médecin, urgences)

• Auscultation

• Evaluation de l’obstruction, part de l’encombrement

• BDK, Fiche bilan

Après-midi : EDUCATION DES PARENTS ET PREVENTION, NOTIONS SUR

LES THERAPEUTIQUES INHALEES, LES PATHOLOGIES ASSOCIEES,

L’ENVIRONNEMENT

• Pathologies associées

• Asthme du nourrisson

• Reflux gastro-œsophagien

• Education des familles

• Thérapeutiques inhalées

• Nettoyage du nez (DRP)

• Surveillance du nourrisson

• Prévention

• Notions environnementales (pollution, tabac…)

• Hygiène (cabinet du professionnel et règles en matière d’épidémie virale)

Jour N°2 : Christian Fausser

Matin : LA DEMARCHE DIAGNOSTIQUE KINESITHERAPIQUE

Objectif :

Le professionnel doit être capable : de cibler la faisabilité par rapport à l’état

clinique du patient, la faisabilité par rapport à la technique, de faire le diagnostic

de l’encombrement, d’évaluer au fur et à mesure de la séance l’évolution clinique

sous l’effet du traitement, de transcrire et transmettre son approche thérapeutique

et son évaluation.

• l’approche clinique respiratoire : faisabilité clinique

• indicateurs cliniques, explication physiopathologie, justification

et utilisation , mise en pratique communication

Après-midi : LES TECHNIQUES DE DESENCOMBREMENT Approche

théorique et pratique, indicateurs d’efficacité et de limite, action/évaluation,

régulation

Objectif :

Le professionnel est en capacité de maîtriser les techniques de

désencombrement (efficacité, adaptation) dans le contexte de la situation clinique

et évolutive que présente le patient qui lui est confié. Il est en capacité de

transmettre les données cliniques et son appréciation concernant l’évaluation et la

faisabilité aux autres professionnels impliqués de santé (médecins,

kinésithérapeutes).

• l’instillation nasale au sérum physio ou DRP

• la technique rhinopharyngée rétrograde et antépulsion laryngo-pharyngée

• la technique d’aspiration nasale

• la toux provoquée

• l’AFE

• incidents, accidents : le pourquoi le comment la réponse pratique: les gestes

d’urgence

AIDE POSSIBLE AU FINANCEMENT : possibilité DPC  ou FIFPL

En cas de question contactez l’UKR pour explication de la prise en charge