– Rééducation des Bronchiolites et asthme du nourrisson Niveau 1

Formateurs :

Christian Fausser masseur-kinésithérapeute, enseignant formateur IFMK, M2 sciences de l’éducation

Michelle Leclerc masseur-kinésithérapeute libérale, enseignante IFMK, M2 sciences de l’éducation

Public : Masseurs-kinésithérapeutes libéraux et salariés

Modalité : Formation présentielle

Groupe : 16 personnes

Durée de la formation : 2 jours (14h)

Horaires : 9h00 – 18H00

Dates :

Jeudi 6 et Vendredi 7 octobre 2022 à

Locaux ADIR Asso – 147 avenue du Maréchal Juin – 76230 Bois-Guillaume

Coordonnées GPS : Latitude : 49.463009 | Longitude : 1.118458

Pré-inscription en ligne

 

Jeudi 17 & Vendredi 18 Novembre 2022 à

Kyriad Direct Evreux – 70, Avenue Winston Churchill. 27000 EVREUX

Coordonnées GPS :  Latitude : 49.018768 | Longitude : 1.164166

 Pré-inscription en ligne

 

Jeudi 8 & Vendredi 9 Décembre 2022 à

L’hôtel la renaissance – 20 Av.de la 2ème Db – 61200 Argentan

Coordonnées GPS : Latitude : 48.73912 | Longitude : -0.028472

 Pré-inscription en ligne

 

Pré requis :  être titulaire d’un diplôme d’état de Masso-kinésithérapie
être inscrit au conseil de l’ordre des masseurs-kinésithérapeutes

Tarif :  410 Euros

Référent handicap :  Merci de contacter Mme MANRY pour toutes demandes particulières 02 35 59 29 78 ou ukr-formation@ukrespi.fr

Nos formations sont agrées DPC & FIFPL

En cas de question contactez l’UKR pour explication de la prise en charge 

Bulletin d’inscription

 Validation des acquis

Organisation d’un tour de table en début de formation et en introduction de chaque séquence pédagogique animé par l’intervenant ou le responsable pédagogique.

Cette séquence permet à l’équipe pédagogique et aux différents intervenants de mieux connaître le profil et les attentes des stagiaires du groupe et d’instaurer une ambiance et une confiance, propice aux échanges et à l’apprentissage.

Les apprenants sont invités individuellement à :

  • Se présenter rapidement,
  • Indiquer leur expérience dans le domaine visé par l’action de formation et la manière dont ils l’ont acquise et s’auto-évaluer sur leur niveau de départ (ex : débutant, confirmé…),
  • Formuler leurs attentes vis-à-vis de la formation et d’éventuelles questions qu’ils aimeraient voir traitées durant la formation.

 

L’intervenant évalue au fil de la formation l’acquisition des connaissances et savoir-faire et l’atteinte des objectifs pédagogiques définis et présentés en amont, grâce à une méthode et des moyens pédagogiques favorisant la participation des stagiaires et l’interactivité du groupe. Cette évaluation peut être réalisée sous forme d’échanges et/ou de questions orales

Un tour de table général est également effectué en clôture de stage par l’intervenant ou le responsable pédagogique permettant de vérifier l’atteintes des objectifs fixés au début de la formation et de répondre aux éventuelles questions des stagiaires.

 

L’objectif de la formation est de permettre au MK de réaliser une prise en charge en kinésithérapie respiratoire pédiatrique en prenant en compte l’environnement du patient. Il aura la capacité d’élaborer un diagnostic kinésithérapique pour :

  • Surveiller le nourrisson et son évolution
  • Éduquer les parents à surveiller l’évolution de la maladie et en reconnaître les signes de détresse,
  • Éduquer les parents à pratiquer un nettoyage du nez
  • Evaluer l’utilité et la faisabilité clinique de la séance (limites / risques)
  • Evaluer l’obstruction et faire la part de l’encombrement
  • Evaluer la tolérance de l’enfant aux pratiques respiratoires de désencombrement
  • Choisir et adapter les techniques à l’enfant
  • Transmettre les informations à partir d’une synthèse écrite de la prise en charge

Jour N°1 : Michelle Leclerc

Objectif :

          Le kinésithérapeute doit identifier les savoirs à mobiliser afin d’aboutir à une démarche d’évaluation diagnostique

Le kinésithérapeute doit identifier les savoirs lui permettant de surveiller le nourrisson et éduquer les familles.

En lien avec l’évaluation des besoins des participants et des savoirs prérequis à l’élaboration de la démarche diagnostique et thérapeutique, les notions suivantes pourront être développées :

Physiopathologie respiratoire pédiatrique

  • Anatomie des voies aériennes supérieures et inférieures
  • Développement de 0 à 2 ans, particularités du nouveau-né et de l’enfant
  • Physiologie respiratoire (débits, volumes, notions de compliance et de résistance, clairance muco-ciliaire)
  • Mécanique ventilatoire spécifique du nourrisson
  • Physiopathologie de la bronchiolite
  • Mécanismes de l’obstruction bronchique et conséquences

Évaluation clinique du nourrisson

  • Signes de lutte, signes de détresse
  • Quand réorienter ? vers qui ? (médecin, urgences)
  • Auscultation
  • Évaluation de l’obstruction, part de l’encombrement
  • BDK, Fiche bilan

Éducation des parents et prévention

  • Surveillance du nourrisson
  • Thérapeutiques inhalées
  • Nettoyage du nez (DRP)

Prévention

  • Notions environnementales (pollution, tabac…)
  • Hygiène (cabinet du professionnel et règles en matière d’épidémie virale)

Jour N°2 : Christian Fausser

 LA DÉMARCHE DIAGNOSTIQUE KINÉSITHÉRAPIQUE

Objectif :

          Le professionnel doit être capable : de cibler la faisabilité par rapport à l’état clinique du patient, la faisabilité par rapport à la technique, de faire le diagnostic de l’encombrement, d’évaluer au fur et à mesure de la séance l’évolution clinique sous l’effet du traitement, de transcrire et transmettre son approche thérapeutique et son évaluation.

  • L’approche clinique respiratoire : faisabilité clinique
  • Indicateurs cliniques, explication physiopathologie, justification et utilisation, mise en pratique et communication

  TECHNIQUE DE DÉSENCOMBREMENT : le flux expiratoire. Approche théorique et pratique, indicateurs d’efficacité et de limite, action/évaluation, régulation

Objectif :

          Le professionnel aura la capacité de maîtriser le désencombrement (efficacité, adaptation) dans le contexte de la situation clinique et évolutive que présente le patient qui lui est confié. Il aura la capacité de transmettre les données cliniques et son appréciation concernant l’évaluation et la faisabilité aux autres professionnels impliqués de santé (médecins, kinésithérapeutes).

  • La toux provoquée
  • Le flux expiratoire
  • Incidents, accidents : le pourquoi le comment la réponse pratique : les gestes d’urgence